Le Crapaud et La Morue – Le grand vertige

Bio
Avec ce 2e LP, Le Crapaud et La Morue poursuit son travail d’appropriation et de déconstruction du rock entamé sur Franche Camaraderie en 2018.

La formation aux multiples facettes (à l’origine d’un EP hip-hop sorti plus tôt cette année…) a perfectionné son son, à la fois plus limpide et abrasif (l’album a été enregistré et mixé par Charly Lambert, déjà aux manettes pour le 1er album), soigné ses compositions en alternant de longues pièces labyrinthiques et de courtes missives efficaces, donné plus de place au chant et à la parole, en chœur ou en crooner, pour ramener l’auditeur à sa condition d’humain ou le faire voyager dans des espaces imaginaires, et toujours, partout, met à la surface des vibrations, cette guitare, puissante, facile, chercheuse ou déglinguée, cette guitare, comme un étendard anar, pour ce navire sans capitaine, sans cap et sans amarre.

Noise rock, post-rock, indie-rock, prog-rock, rock français… difficile de classer cette musique de manière définitive. Depuis son berceau sarthois, Le Crapaud et La Morue s’abreuve de rock certes, mais aussi de toutes les musiques aventureuses, s’en gave, s’en grise et restitue, la tête pleine de sonorités bigarrées, de vapeurs d’alcool et de fumées, une musique vivante et spontanée, avec le sens du décalage et du second degré, pour des oreilles hérétiques et des corps abandonnés.