Shawn Jobin – 140

Bio
Shawn Jobin est un rappeur francophone canadien originaire du Québec mais vivant dans les vastes plaines de l’Ouest Canadien. Il est reconnu nationalement pour ses textes d’une grande sensibilité et pour sa son univers unique.

Depuis ses 15 ans, Shawn Jobin collectionne les prix et invitations prestigieuses, reconnaissance du talent grandissant de l’artiste et de son engagement pour le français au Canada. En 2013 il commence à faire parler de lui grâce à la sortie de son EP de quatre titres et du vidéoclip « Au nom d’une Nation (Tu m’auras Pas) », cri d’amour à sa langue maternelle mais aussi cri d’alerte contre son assimilation par l’anglais.

2017 marquait un jalon important pour Shawn Jobin avec la sortie de son premier album “Éléphant”. Artiste montant du rap francophone, la forte empreinte personnelle de son œuvre liée à ses textes travaillés lui donnent l’opportunité de se démarquer sur la scène canadienne et internationale. Cette œuvre très aboutie lui permet d’attirer les regards de la presse, des programmateurs et de ses pairs.

Il présente ainsi son spectacle “Éléphant” à de nombreux évènements d’importances (Francofolies de Montréal (2014, 2017 et 2018 (La Traversée)), Célébrations du 150e anniversaire de la Confédération à Ottawa, Festival de Cervantino au Mexique, Coup de cœur francophone (à Montréal, à Winnipeg, à Moncton et à Toronto), etc…).

En plus des lieux et événements déjà cités, Shawn Jobin a donné plus de 200 autres représentations de spectacles, notamment le Festival Franco Ontarien (2014 et 2018), Tournée RGE 2018 (Ouest-Canadien et Yukon), clôture des Jeux de la Francophonie Canadienne, Fête Franco-Albertaine, la Franco fête de Toronto, Jeux Pan-Américains (Toronto), Festival du Voyageur, Festival de la Chanson de Tadoussac, Edmonton Chante, Constellation Francophone (Québec).
Mais aussi en France et en Belgique; Festival Pause Guitare (Albi Fr), Francofolies de Spa (Be), La Fable du Bison et du Homard (Paris), Aurores Montréal (Paris), La Traversée à La Cartonnerie (Reims).

SO CLOSE (RealMind Remix), clôture en apothéose le chapitre “Éléphant” et marque les prémices de futures productions aux sonorités nouvelles qui paraitront très prochainement.

Dynah – Origami

Bio
Cinq lettres pour un baptême : Dynah, nouveau costume pop taillé sur mesure pour la musicienne
Melody Linhart. Deux syllabes cueillies au sein même de son nom, pour que sa mue soit douce
mais que la magie opère ; pour rester soi-même mais un peu plus libre sans doute. Venue de
contrées acoustiques, jazz soul folk, la chanteuse fait Page blanche – du nom de son premier single et entame une nouvelle épopée musicale, cette fois en français et portée par une électro-pop parfois minimaliste ; telle une rencontre entre Clara Luciani et James Blake.

Au fil de ses collaborations, de Paris à Londres, en passant par l’Espagne et les Pays-Bas, Dynah adopte une nouvelle manière d’écrire, dans l’urgence, sans fards. Elle cherche la simplicité : “Il faut que les chansons s’imposent d’elles-même”. La jeune femme affûte sa plume et aime : écrire un moment de chanson aussi précisément qu’une scène de film, composer en imaginant qu’elle tisse une parure pour un personnage, placer des mots inattendus dans ses paroles, comme chrysalide ou koala, la poésie en embuscade.

Dans cette nouvelle cour de récréation, Dynah s’amuse et se libère : “La pop est un prétexte pour parler d’amour et de sensualité”. Ici quelques notes de synthé font surgir l’image d’une femme en proie au blues (Le Mal Bleu), là le désir jaillit de rythmes programmés (Tout là-haut). Fragilité, rêves, plaisirs, maternité, Dynah explore la pop comme la vie, et confronte avec délice ses textes aux sonorités électroniques.

A cette sensibilité revendiquée s’ajoutent les bonnes rencontres : des producteurs français et
internationaux (Nicolas Gueguen, Martin Chourrout, Guillaume Martial et Lionnel Buzac) venus
jouer les orfèvres pour donner naissance à son premier EP : DYNAH. L’électro lui donne de l’élan, la scène sera son envol.

Timothy Nelson – Summer They Say

Bio
Depuis l’âge de 16 ans, Timothy Nelson est une figure phare de la scène musicale de Perth (Australie Occidentale). Avec son groupe Timothy Nelson & the Infidels, il sort 2 albums entre 2009 et 2014 et remporte 12 WAM (West Australian Music) Awards. Le groupe tourne régulièrement l’Australie et notamment les festivals où Nelson a l’occasion de faire la première partie de groupes australiens iconiques tels qu’Eskimo Joe ou Birds Of Tokyo.

Durant cette période, Nelson forme le projet High Horse avec lequel il sort plusieurs singles, régulièrement joués sur les ondes australiennes et remportant la chanson de l’année (WAM) dans la category rock.

En 2013, il rejoint de manière permanente les héros du blues rock australien The Kill Devil Hills. Il enregistre depuis 3 albums et tourne régulièrement en Australie et en Europe avec ce groupe.

En 2015, Nelson co-écrit et produit les chansons du programme télévisé pour enfants “The Shapes”, une série animée diffusée sur ABC TV. La série remporte une récompense majeure aux Western Australian Screen Academy (WASA) Awards pour “Outstanding Achievement In Animation”. Nelson signe ensuite un autre programme “Mad Kids” (WA) et compose toute la musique de la série ABC iView “DAFUQ” ainsi que la Web series “Hackers”.

Nelson sort son album solo “Words Like Young” en novembre 2016; album acclamé par la critique : “A brilliant solo debut” (The Music), “A wonderfully personal, yet inviting release” (Rolling Stone). Le projet devient “Album de la Semaine” sur ABC Radio National.

En tant qu’auteur-compositeur, Nelson collabore régulièrement avec d’autres d’artistes et conduit des ateliers d’écriture. Il fait également des voyages réguliers aux États-Unis pour des sessions d’écritures collaboratives et des showcases à Los Angeles et à Nashville.

En 2018, Nelson co-écrit, co-produit et interprète la chanson “The Come Down Was Real” avec Drapht, artiste hip-hop australien consacré par l’industrie (ARIA Awards). La chanson est relayée par toutes les radios australiennes et Nelson part en tournée nationale, l’accompagnant au chant et à la guitare. Cette tournée lui permet de faire la première partie du groupe US Twenty One Pilots.

Artiste prolifique, Timothy Nelson travaille en ce moment sur plusieurs projets solos et en collaboration. Une pléthore d’albums, d’EPs et de singles sont prévus pour la fin de l’année et pour 2021.

Mathieu Cetta – Obsession

Bio
DJ et producteur, Mathieu est un artiste émergent du sud de la France. Ces sets sont composés de sons deep house et house, mélodieux et joyeux, marqués par des voix sensuelles et gaies.

Il se produit régulièrement dans les lieux branchés de la région montpelliéraine, dans les clubs parisiens ou dans les hôtels de luxe de la célèbre station de ski des 3 Vallées des les Alpes.

Début 2020, Mathieu signe sur le label Electric Friends Music avec son titre “Obsession”. Avec des sonorités house classiques et des voix plus modernes, il séduit de nombreux DJs célèbres qui jouent son titre, Lumberjack pour ne citer qu’eux…

C’est aussi un remixeur de titres pop, pour les rendre plus “dansants”, comme Señorita de Shawn Mendes et Camila Cabello, Dance Monkey de Tones And I et plus récemment Be Honest de Jorja Smith. Ces remixs son jouer dans les plus grandes emissions radios de mix live comme NRJ ou Radio 1

Samuel – Perdu

Bio
Derrière cet antihéros au style décontracté se cache un personnage plus fin qu’il n’y paraît. Samuel se caractérise par le goût de l’effort et l’envie de se surpasser. Fan de musique dès son plus jeune âge, il décide finalement de se lancer pleinement dans sa passion à 19ans. En 2020, il intègre la Green Team, un collectif d’artistes de jeune génération aux côtés des Kids United, Carla, Raffi Arto, Lou et bien d’autres.

Aujourd’hui, Samuel se lance en solo avec son premier single “Perdu”, un titre introspectif qui dépeint l’univers du chanteur avec brio !
Samuel a pu dévoiler son titre au cours de sa Release Day, qui a réunis fans, journalistes, et ami.es influenceurs : Clara Marz, Paola Locatelli, Thylane Blondeau, Bastos, Laura Genovino, Rayan Lvtt, Gabriel Kane, et bien d’autres !

Elise Berthelier – T’es pas ma mère

Bio
Élise Berthelier est une chanteuse française, qui compose et interprète, sur de la musique folk, ses textes humoristiques qui parlent des sujets qui la touchent.

Son premier EP à poil(s) s’appelle Chansons sans filtres. Elise nous promène de l’éclat de rire à la petite larme sans qu’on s’en aperçoive. Chacune de ses chansons est un petit sketch cinématographique qui nous embarque dans une histoire (son histoire peut-être), qu’elle nous dévoile par bribes avec légèreté, précision et finesse. Réalisées par Juko, ses chansons sont pleines de surprises et de rebondissements, tant au niveau des textes que de la musique.