Mino – Give and Get Love

Projet Sponsorisé -

Née à Madagascar, la musique de son pays berce toute son enfance.
Sa culture musicale se fait au contact et à l’écoute de plusieurs chanteurs et groupes mythiques de Madagascar tels que les LOLO SY NY TARINY, les MAHALEO et ERICK MANANA, qui n’est autre que son père. A la maison, les musiques du monde résonnent sans cesse, avec en première ligne la bossa nova de Gilberto GIL ou encore le jazz manouche de Django REINHARDT.

Un peu plus tard, elle découvre le groupe Take 6 qui propose un délicieux mélange musical de Jazz, Gospel, Soul et R&B. Cette sonorité, ainsi que toute ses composantes trouvent un véritable écho en elle. C’est ainsi qu’elle fait tourner en boucle les CD des artistes que son père écoute, mais aussi d’autres, plus largement diffusés sur les ondes tels que Ray CHARLES, Stevie WONDER, Lionel RICHIE, Michaël JACKSON, Whitney HOUSTON ou encore Boyz II Men.

Comme tout à chacun, le quotidien de la vie l’amène à connaître des hauts et des bas. Elle se forge une résilience qui puise sa force dans la musique, cet art qui prône les valeurs qu’elle chérit : authenticité, sincérité et générosité. Et c’est à la trentaine qu’elle décide de donner plus de corps à son amour pour la musique et qu’elle intègre sa première chorale à Paris, les Arlequin’s Gospel. Elle rejoint, ensuite, les Melting Voices, chorale grâce à laquelle elle découvre l’Urban Gospel avec son chef de file Kirk Franklin. C’est au sein de cette dernière qu’elle chante pour la première fois en tant que soliste et qu’elle constate, au gré des concerts, un engouement du public pour sa voix.

L’aventure dure 5 ans, avant qu’elle ne croise le chemin de The Tribe of Here and Now (la Tribu d’Ici et Maintenant), un duo de musiciens vocalistes dont les prestations font vibrer tout son être. A travers leur collectif, la Tribu des 1D, elle découvre les jam sessions et les open mic, qui sont un nouveau monde, un nouveau moyen de partager et de mélanger sa musicalité avec celle de l’autre.

En parallèle, elle rencontre un producteur qui la signe. A cette occasion, elle se découvre un attrait pour la composition et l’écriture. Elle prend donc les manettes de la création de son tout premier titre. Si l’entente entre Mino et son producteur, est au beau fixe, le résultat final ne fait vibrer aucune corde de son âme. Elle décide donc stopper là ce partenariat et, de produire elle-même son 1er EP entre pop et soul.