KT Gorique – Airforce

Projet Sponsorisé -

Après tout ce qu’on a traversé, inutile de s’arrêter en si bon chemin. Morceau d’ouverture de AKWABA ; « Fuck le monde, d’abord fuck le rap / Fuck les rappeurs je fais de l’art » – KT retrace les difficultés qu’elle a traversé depuis ses débuts dans la musique. Entre déception et désillusion, elle raconte comment par passion profonde pour la musique, elle n’a jamais baissé les bras.

Comme un hymne à la persévérance, le refrain est à l’image d’un mantra qu’on se répèterait chaque jour pour se donner la force de continuer à se battre pour nos rêves. Les quelques skanks qui apparaissent de temps en temps dans le beat, fusionnés aux grosses guitares électriques qui percutent les drums maintiennent la tension, tandis que le sample nous fait planer. Cette instrumentale originale et l’expression artistique de KT apparaît à la fois comme un virage sec, mais aussi une évidence. « Can’t stop, won’t stop » ; rien n’y personne n’empêchera cette femme d’être elle-même, et de dire ce qu’elle a à dire.