Rentrer dans une nouvelle ère de communication & promotion.

Rentrer dans une nouvelle ère de communication & promotion.
Un monde d’opportunités s’ouvre à vous sans aucune limite tout au long de l’année.
Les artistes, labels, Agences, Managers, attachés de presse, maisons de disques ont désormais une opportunité de promouvoir des artistes, projets ou entreprises tout au long de l’année, grâce à une inscription annuelle d’un abonnement qui leurs donnent accès à plusieurs crédits de communications, promotions, publicités et créations.

Accueil Delit Music

Guide Delit Face – Vos paramètres Généraux

Comment faire pour accéder à mon compte Delit Face ?

Pour vous connecter à votre compte Delit Face:
Accédez à www.delitface.com/network puis saisissez l’une des options suivantes:
- Identifiant ou adresse email
- Votre Mot de passe.

Attention!
Vous devez cocher la case “Je ne suis pas un robot”.
Pour des raisons de sécurité des images peuvent apparaître "cliquez sur les images correspondants à la question" pour accéder à votre compte Delit Face.

Comment accéder à mon profil Delit Face ?

Delit Face possède deux accès sur le fil d'actualité principale pour accéder à votre profil!
1 - cliquez sur votre identifiant.
2 - cliquez sur le bouton "Mon Profil".

Comment ajouter ou modifier une photo de profil sur Delit Face ?

Depuis votre profil !
1 – Cliquez sur la petite icône photo.
2 – Télécharger une photo (importer une image depuis votre ordinateur).
3 – Cliquez sur recadrage (pour l'ajuster).
4 – Cliquez sur Terminer.

Comment ajouter ou modifier une photo de profil sur Delit Face ?

Depuis votre profil !
1 – Cliquez sur la petite icône photo dans l’angle supérieur en haut à droite de votre photo de couverture actuelle.
2 – Cliquez sur Modifier
3 – Cliquez sur Télécharger une photo (importer une image depuis votre ordinateur).

Remarque:
Une fois la photo téléchargée, vous pouvez la repositionner en cliquant sur l’icône photo puis sur Repositionner (Déplacer la photo).
6 – Cliquez sur Sauvegarder

Important: votre image de couverture doit faire au moins (600x300).
Une résolution minimum de 72 pixels

Réussir son Dossier de Presse (Press Kit/EPK)

Table des Matières
1. Ça sert à quoi un dossier de presse pour un projet musical ?
2. Les éléments indispensables à tout EPK
1. Courte biographie
2. Photos
3. Musique
4. Vidéos
5. Articles de presse récents
6. Faits notables
7. Contact et liens
3. Comment faire son dossier de presse et le diffuser ?
Solution n°1 : En PDF
Solution n°2 : Sur votre site officiel
Solution n°3 : Via des plateformes dédiées
Conclusion

Le dossier de presse (aussi appelé press book, press kit ou EPK) est un outil de communication indispensable pour les musiciens et groupes de musique.
Il regroupe l’ensemble des éléments nécessaires lorsque l’on contacte un média ou un professionnel de la musique, afin de rendre la démarche crédible et faciliter le processus.

Cela permet à chacun de mieux connaître votre projet musical, votre carrière et votre univers et de décider si l’on doit accepter votre demande, notamment pour la promotion de vos albums ou de vos tournées.
Évidemment, tout comme pour la rédaction de la biographie, la création du dossier de presse est un travail à ne pas bâcler, si vous voulez étendre votre réseau et saisir plus d’opportunités.
Dans cet article, nous allons voir comment réussir la création de votre EPK si vous êtes musicien et quels sont les éléments indispensables à inclure.

1. Ça sert à quoi un dossier de presse pour un projet musical ?
En temps normal, pour mettre toutes les chances de votre côté, vous voulez donner toutes les informations les plus pertinentes aux décideurs que vous contactez.
Peu importe votre objectif (dates, presse, etc.), vous devriez toujours chercher à faciliter la vie des professionnels de la musique en filtrant et regroupant ce dont ils ont besoin, leur temps et leur patience étant relativement limités.

C’est tout le but d’un dossier de presse efficace, clair et épuré.
En plus de pouvoir vous aider à démarcher les médias et influenceurs, grâce à votre dossier de presse vous aurez un document professionnel à proposer à chaque fois que quelqu’un de l’industrie voudra en savoir plus à votre sujet (booking, labels, édition, collaborations, etc.).
Il s’agit donc d’un incontournable dans votre arsenal de communication.

2. Les éléments indispensables à tout EPK
De quoi avez-vous besoin pour votre dossier de presse ?
À la fois CV et portfolio, votre dossier de presse doit aller à l’essentiel, tout en répondant aux questions que pourraient se poser vos interlocuteurs.

1. Courte biographie
Comme on l’a vu précédemment, on va chercher à décrire brièvement le projet musical ainsi que l’actualité du moment, en jonglant à la fois sur l’informatif, l’artistique et l’intriguant.
Si vous avez du mal à prendre du recul pour raconter votre histoire, demandez de l’aide à une personne tierce, car votre bio en dit beaucoup sur votre projet.

N’oubliez pas de mentionner clairement votre style de musique et quelques noms de projets musicaux qui sonnent sensiblement comme le vôtre.
Pour ce qui est de la longueur, chaque professionnel ayant des besoins différents, faites en sorte de proposer plusieurs formats en fonction de la cible du dossier : quelques lignes, un paragraphe, 3 paragraphes et 5 paragraphes.

2. Photos
Ensuite, on va ajouter le visuel de ce que vous souhaitez promouvoir en première page du dossier de presse (pochette de votre dernier album ou affiche live par exemple).

Pour le reste du dossier, vous devriez avoir des photos officielles (et téléchargeables) de haute qualité, réalisées par un photographe pro, avec des options à l’horizontale comme à la verticale, voire des versions en noir et blanc.

On privilégiera les photos professionnelles (au moins 3) qui ne sont pas issues de concerts, afin de mettre en avant l’esthétique, la composition et donc votre univers.
Si besoin, au lieu d’alourdir le document, ajoutez des liens pour télécharger vos photos les plus volumineuses (haute résolution) au lieu de les inclure directement.

En effet, on va éviter que le document fasse plus de 4/5 Mo, mais cela intéressera tout de même les journalistes de la presse papier d’avoir des visuels en haute résolution (300 dpi plutôt que 72 dpi).

3. Musique
Votre musique est l’élément le plus important de votre dossier et c’est pour cela que vous devriez l’ajouter juste en dessous de votre bio.

Naturellement, le professionnel cherchera à écouter au moins un titre que vous avez sélectionné.

Par conséquent, choisissez (uniquement) vos trois meilleurs titres.
Si vous avez du mal à les identifier, demandez du feedback à votre fanbase ou observez les statistiques de vos titres (ventes, streaming, YouTube, etc.).

Attention, ne faites pas l’erreur de partager toute votre discographie et notamment vos titres les plus anciens.
Vous devriez partager principalement votre dernière musique, celle qui représente le mieux là où vous en êtes aujourd’hui.
Cela rendra votre dossier de presse bien plus pertinent. Ceux qui voudront en savoir plus n’auront pas de mal à trouver le reste de votre catalogue.

Ajoutez les liens vers votre musique, qu’elles soient sur Youtube, Soundcloud, en téléchargement ou sur les sites de streaming (par exemple avec Linkfire ou les Fanlinks de ToneDen)

Si vous souhaitez partager un titre qui n’est pas encore officiellement sorti, vous pouvez donner un lien vers un titre en privé sur Soundcloud.

4. Vidéos
Certains médias sont bien plus susceptibles de partager votre contenu si vous avez du contenu promotionnel au format vidéo de qualité pour accompagner votre actualité.

De même, vous aurez bien plus de chances d’obtenir des dates de concert ou dans des festivals si vous avez une vidéo qui retranscrit parfaitement un de vos lives.
Intégrez quelques-unes de vos meilleures vidéos dans votre dossier de presse afin de mieux présenter votre projet.
Si possible, variez les types de vidéos (interview, clip et live) pour qu’il y en ait pour tout le monde !

5. Articles de presse récents
S’agissant d’un dossier de presse, vous avez besoin de montrer que vous générez l’intérêt de la… presse.
Si possible, tâchez d’inclure des articles ou des extraits de parutions relatifs à votre projet musical qui soient en lien avec l’entité que vous démarchez (style musical, démographie, région).

Listez les médias qui vous ont mentionné au cours des derniers 365 jours (ou plus si besoin), les meilleures citations et ajoutez les liens vers les articles complets.
C’est une très bonne manière de montrer que votre projet musical est déjà validé par d’autres professionnels, même si vous démarrez petit et en local.

6. Faits notables
Si vous êtes en tournée, que vous êtes nominé pour un prix, que vous avez joué à un festival réputé ou ouvert pour un projet musical important, vous devriez le mentionner.
Tout ce qui peut faire gagner des points à votre dossier est bon à prendre et devrait être inclus.

7. Contact et liens
Enfin, ajoutez les informations de contact pour joindre votre projet musical (téléphone ET email).
De même, on va inclure les liens vers vos réseaux sociaux et votre site officiel, afin que l’intéressé puisse facilement vous contacter ou en savoir plus sur vous.

3. Comment faire son dossier de presse et le diffuser ?
Une fois que vous avez tout ça, vous voilà prêt à regrouper ces infos dans un document dédié et formaté correctement.
À l’ère du numérique, pour élaborer votre dossier de presse, vous aurez besoin d’un logiciel permettant d’éditer et d’organiser facilement le contenu, comme Word, OpenOffice, Pages, PowerPoint ou InDesign (pour les ambitieux).

La mise en page doit être un minimum soignée, mais vous n’êtes pas obligé d’avoir recours à un graphiste si votre budget ne vous le permet pas.
Veillez tout de même à ce que l’on retrouve votre identité visuelle et faites aussi en sorte que le document ne soit pas trop long (moins de 8/10 pages).
Votre EPK doit faire gagner du temps au journaliste ou au pro et doit donc être concis.

Au passage, il faut préciser que les dossiers de presse sont bien plus efficaces s’ils sont ciblés et à jour.
Ma recommandation est d’utiliser un template de base (mis à jour régulièrement) et puis différentes variantes en fonction des objectifs que vous souhaitez atteindre.

S’il n’y a pas d’objectif particulier, indiquez simplement en haut de votre dossier de presse le nom de votre projet musical et la période de diffusion du dossier.
Dans les autres cas, vous pouvez inclure votre actualité à promouvoir dans le titre du dossier : tournée, lancement, etc.

Mais ensuite, comment fait-on pour diffuser ce dossier ?

Solution n°1 : En PDF
L’option la plus répandue et la plus simple surtout quand on commence, c’est de créer à partir des logiciels que l’on a vu plus haut un document PDF.

Créez un document par exemple avec Word, qui soit un minimum soigné et à votre image avec toutes les informations que vous voulez partager.
Une fois que vous avez le fichier PDF, vous n’avez plus qu’à l’envoyer en pièce jointe, accompagné d’un bref paragraphe d’introduction exposant la nature de votre demande.

Toutefois, il faut garder en tête que de nos jours, un grand nombre de professionnels de la musique à HORREUR de recevoir des pièces jointes non demandées et que les services d’emailing sont plus susceptibles d’ajouter un message avec pièce jointe en spam. Ainsi, utilisez le format PDF prudemment.

Solution n°2 : Sur votre site officiel
En complément du PDF, en dédiant une page de votre site officiel à votre dossier de presse électronique, vous permettez à tous les professionnels d’accéder en quelques clics à votre kit de promo.

En plus de leur permettre d’accéder à vos photos, vos vidéos, vos titres, vos passages médias, vos réseaux sociaux à tout moment, vous pouvez facilement maintenir cela à jour, créer des variantes, optimiser votre communication et analyser les résultats.

Cependant, si vous choisissez cette option, alors assurez-vous que votre site Web soit optimisé, pour pas que cela nuise à votre image.
Si vous choisissez cette solution, gardez en tête que vous devriez intégrer un maximum d’éléments dans la page (musique, vidéos, dates de concert, etc.) au lieu d’ajouter des liens et donc des étapes supplémentaires dans la prise de décision du pro.

Solution n°3 : Via des plateformes dédiées
Certains services comme Scènes Locales, SonicBids ou ReverbNation permettent de créer et de diffuser en ligne son dossier de presse en quelques clics.

Il s’agit d’une alternative intéressante à la deuxième solution surtout si vous ne savez pas par où commencer, même si elle demeure bien moins optimisée (peu de personnalisation, publicité, format standard, etc.)
Au passage, on notera que si vous recherchez des exemples de dossiers de presse de musiciens et de groupes de musique, vous en trouverez de nombreux au format PDF (et à la qualité variable) sur les profils d’artistes de Scènes Locales.

Conclusion
Saviez-vous que la plupart des dossiers de presse finissent à la corbeille quelques instants après avoir été découverts ?

La raison est souvent que le dossier de presse manque d’information ou bien déborde de détails inutiles.
Ainsi tout l’enjeu pour votre communication sera de créer un document clair et qui va droit au but, mais qui représente au mieux la réalité de votre projet.

En suivant ces conseils, vous aurez de quoi faire une bonne première impression auprès des lecteurs de votre dossier de presse et vous démarquer de la concurrence.

Musicalement,
Guillaume de Marketing Musical

Écrire et Réussir sa Biographie d’Artiste ?

Table des Matières
1. Objectifs de la biographie d’artiste
2. Éléments indispensables d’une bonne bio d’artiste
3. Critères à prendre en compte
4. Points à mettre en avant
Conclusion

En tant qu’artiste, on aimerait que notre musique parle pour nous. Malheureusement, ce n’est pas aussi simple que cela.

C’est pourquoi il faut que votre biographie soit à la hauteur de vos ambitions : c’est souvent cette pièce maîtresse de votre communication qui suscite la curiosité des professionnels et des fans.
Site web, flyers, réseaux sociaux, articles, interviews, dossier de presse… Votre biographie est (ou devrait être) partout.

Une bonne biographie d’artiste prouve que votre projet musical a du potentiel, avance dans le bon sens et sert à communiquer sur votre actualité. En d’autres termes, la biographie accrocheuse donne l’image d’une vraie démarche professionnelle et sérieuse.

Pour autant, sa rédaction n’est pour tout le monde pas aussi naturelle que de composer un nouveau titre.
Afin de vous aider dans l’écriture de votre bio, voici quelques étapes à respecter pour viser juste.

1. Objectifs de la biographie d’artiste
À quoi ça sert une bio d’artiste ?
La biographie sert à informer efficacement, présenter son projet musical, situer sa carrière musicale et son avancée, mettre en avant votre actualité, susciter la curiosité et SURTOUT inciter les lecteurs à en savoir plus.

Idéalement, le document répond aux questions suivantes :
Qui êtes-vous ?
Que faites-vous ? Pourquoi ?
D’où venez-vous ? Où êtes-vous ? Où allez-vous ?
Que cherchez-vous ? Que faites-vous pour atteindre cela ?
Contrairement à ce que voudrait la définition littérale, le but premier de votre bio n’est pas de raconter votre vie.

Il s’agit ici davantage de capturer une photo authentique et actuelle de votre projet.
Ce n’est pas le moment ni le lieu de faire de la comédie ou de raconter des histoires sans intérêt. Rester professionnel est tout ce que l’on attend de votre biographie.

Hormis le professionnalisme qui doit transparaître de votre biographie, vous devez également vous différencier et identifier exactement ce que votre auditoire veut entendre.
Tâchez à la fois d’écrire pour les journalistes et pour votre audience au sens large.

À travers votre présence en ligne, tous les curieux peuvent consulter votre bio, alors faites en sorte qu’elle soit efficace, engageante, mais aussi complète et brandée.

2. Éléments indispensables d’une bonne bio d’artiste
Bien que le média soit en soi assez libre, voici les informations qui doivent absolument être présentes :

Votre actualité du moment et à venir
Votre parcours : faits marquants, âge du groupe, ville d’origine, chronologie, etc.
Votre branding complet : logo, nom, noms des membres, etc.
La nature du projet : avancement, objectifs, etc.
L’univers musical : style, paroles, qualifications, etc.
La professionnalisation et les références : structure, accompagnement, soutiens, réseau pro (manager, éditeur, label, agent, tourneur, etc.)
Comment prendre contact : mail, téléphone, promotion, booking, manager, etc.
Liens pour aller plus loin : site web, youtube, réseaux sociaux, etc.
Afin de convenir à toutes les utilisations, créez trois variantes de votre biographie : 1 paragraphe, 2 paragraphes et 1 page (500 à 800 mots).

Au passage, je précise que bien que vous pouvez vous inspirer d’exemples de bio d’autres artistes, je vous déconseille de reproduire les modèles que vous trouvez.
Les exemples sont là pour vous montrer ce qui est possible, mais n’allez pas faire des copier-coller.

3. Critères à prendre en compte
Il ne suffit pas de lister ses différents points pour réussir sa biographie d’artiste.
En effet, ça sera surtout votre façon d’exprimer votre positionnement, votre différenciation et votre image de marque qui fera la différence.

Votre groupe est peut-être spécial, mais le ressent-on dans votre bio ?

Vous devez exprimer votre personnalité et votre univers à tous les stades de votre communication, que cela soit dans le fond, la forme et le rendu final, dès la première impression.
À ce titre, évitez les superlatifs (par exemple “le meilleur groupe d’indie rock d’Ile-de-France”) et les clichés (“Tombés dans la musique à un très jeune âge…” ou “Une musique absolument unique”).

Préférez plutôt le factuel et le spécifique afin de donner plus d’information et donc de substance à vos lecteurs. Qu’y a-t-il de particulièrement intéressant par rapport à votre actualité, votre groupe et/ou votre musique ?

Notez qu’il est indispensable de parler à la troisième personne dans votre biographie. Cela permet une plus grande liberté dans votre discours et vous fait gagner en humilité.

Afin de bien maîtriser le message de votre biographie, faites attention de ne partager que des informations cohérentes et pertinentes. Rien ne sert de mentionner le fait que vous avez commencé à jouer de la guitare à 14 ans puis du saxophone 16 ans, si cela n’apporte absolument rien à votre biographie.
Allez à l’essentiel.

4. Points à mettre en avant
Maîtriser son message consiste aussi à choisir les bons points à mettre en avant et ceux à mettre de côté.

Parmi les points forts que pèsent souvent en votre faveur, on retrouve les collaborations pertinentes, les prix, les tremplins, les subventions, les avis de professionnels, les faits notables (promo, crowdfunding, ventes, fanbase, etc.) ou encore les partenariats (sponsors, médias, marques).

Les références que vous avez de la part de la presse, de vos fans ou des professionnels de la musique sont extrêmement puissantes. Elles vous permettent de donner une touche personnelle et extérieure qui appuie l’histoire racontée dans votre bio.

À une époque où les fans et les professionnels ont de moins en moins de temps à dédier à votre musique, il est plus que nécessaire de mettre en avant le message que vous voulez faire passer.

Pour cela, réunissez toutes ces informations essentielles en un paragraphe synthétique placé au début de votre biographie. Voyez cela par exemple comme un résumé qui introduit la biographie.
Vous élaborerez alors plus dans les prochains paragraphes sur vos influences, votre actu et votre univers.

Conclusion
Vous voilà prêt à rédiger votre biographie d’artiste !
Cependant, gardez bien en tête que celle-ci doit refléter tout au long de votre carrière votre avancement. Ainsi, mettez-la régulièrement à jour au fil de votre évolution, environ tous les 4 à 6 mois.

Les journalistes et curieux qui voudront savoir plus sur vous et votre actualité seront ravis de pouvoir consulter des informations récentes à votre sujet : nouvel album, tournée, prix, sponsors, etc.

Musicalement,
Guillaume de MarketingMusical.fr

Comment contacter des Blogs Musicaux ou un Influenceurs pour votre Promo ?

Blogs Musicaux ou Influenceurs

Table des Matières
1. Ciblez les meilleurs relais potentiels
2. Personnalisez un maximum
3. Allez à l’essentiel
4. Relancez et relancez
Conclusion

Comme je vous l’explique assez souvent, une manière de rapidement gagner en visibilité consiste à ce que votre projet musical soit mis en avant par un média (site, entreprise ou personnalité) influent dans votre niche musicale.
Ce n’est pas quelque chose d’évident, mais le potentiel est énorme, puisque cela vous permet d’atteindre une toute nouvelle communauté de fans potentiels ciblés et susceptibles de vous suivre.

À vrai dire, même les plus petits blogs musicaux ou influenceurs peuvent vous faire gagner du jour au lendemain en fans et en légitimité.
Mais de qui parle-t-on ?
- Des blogueurs musicaux dans votre style musical
- Des comptes Soundcloud et des chaînes Youtube dédiés à la promotion
- Des propriétaires de playlists sur les plateformes de streaming
- Des Youtubeurs et des comptes Twitter et Facebook pertinents
- D’autres projets musicaux (groupes et artistes similaires)
- De forums et de groupes Facebook
- De la presse locale
- Des webradios et des radios locales
Et bien plus encore !

À ce titre, tous les musiciens devraient davantage considérer les relations presse (en ligne notamment) dans leur stratégie de promotion musicale.
Dans cet article, nous allons justement voir comment approcher efficacement les blogs musicaux et les influenceurs dans le but de promouvoir votre projet musical.

1. Ciblez les meilleurs relais potentiels
Tout d’abord, il faut comprendre que tous les médias et blogs ne sont pas pertinents pour votre musique et qu’il ne faut donc pas gaspiller votre temps (et le leur) à tous les contacter.

La plupart du temps, un influenceur ou un blog musical possède un genre de prédilection et il est donc de votre devoir de trouver ceux qui sont influents dans votre niche musicale.
Si vous n’avez pas d’idée, vous pouvez aller voir du côté des artistes similaires à votre musique afin de trouver quels sont les médias et les personnalités qui leur servent de relais.

Allez notamment voir les retweets de ces artistes, qui mentionnent souvent les profils qui leur font de la pub ou bien cherchez le nom du projet sur Google (exclus, premières, interviews, etc.).
Concernant le ciblage, on parle du style, mais aussi de la taille. Si vous démarrez de zéro, ne cherchez pas à contacter des influenceurs ou des blogs connus au niveau national, car cela ne mènera à rien.

Pour atteindre le sommet, vous devez commencer petit, par exemple, avec des médias locaux ou émergents.
Vous pourrez par la suite utiliser votre expérience et vos résultats pour viser plus haut et gravir les échelons.

À vrai dire c’est comme cela que vous captez l’attention des plus gros influenceurs, qui ne veulent pas passer à côté d’une histoire dont tout le monde parle déjà.
Ciblez votre niche musicale et commencez à votre échelle, si vous souhaitez avoir rapidement vos premiers résultats.

2. Personnalisez un maximum
Si vous contactez un site ou un média dans le but que l’on vous mette en avant, vous devez montrer que votre demande ne sort pas de nulle part.
Êtes-vous un habitué ? Avez-vous pris la peine de vous familiariser avec le contenu ? Pourquoi ce média et pourquoi vous ?
Durant votre prise de contact, si vous envoyez le même email vague et générique à tout le monde, alors c’est normal que personne ne vous réponde.

Effectuez un minimum de recherche si vous ne voulez pas que votre message rejoigne la corbeille.
Après tout, pourquoi prendrait-on le temps de considérer votre demande, si vous ne prenez pas le temps de mieux connaître le média ou l’influenceur ?
Apprenez en plus sur la nature du média et sur la personne à contacter afin de rendre votre email plus personnel. Cela fait vraiment la différence.

Vous devez leur montrer que vous connaissez leur audience et leur ligne éditoriale et que de ce fait votre musique colle parfaitement avec leur univers.

Quelques conseils :
- N’utilisez jamais la CC ou la CCi (pas d’envois groupés)
- Mentionnez à plusieurs reprises le nom du média ou si possible le nom de la personne que vous contactez
- Complimentez la personne au sujet d’un aspect du média que seul un habitué peut connaître (article récent, refonte, style, actualité, etc.)
- Cherchez à créer du lien, même en dehors de vos sorties

À vrai dire, la meilleure manière de vous faire remarquer par un influenceur ou un blog musical consiste à participer activement au sein de sa communauté.
Partagez, commentez, retweetez, likez et soyez impliqué afin d’entrer dans les esprits. Cela améliorera significativement l’impression que l’on se fera de vous lors de votre demande.
Dans certains cas (gros blogs musicaux et médias traditionnels par exemple), si vous souhaitez drastiquement augmenter vos chances, ne contactez pas directement à travers le média comme 99% des personnes.

Cherchez plutôt à dénicher l’adresse email perso de la personne la plus susceptible de vous aider (journaliste ou blogueur ayant par exemple déjà écrit sur des projets similaires) et à sympathiser sur les réseaux sociaux (en public).
Si vous n’avez pas de réponse par email ou que vous n’arrivez pas à le trouver, essayez alors de contacter cette personne via les réseaux sociaux.

3. Allez à l’essentiel
Plus c’est court, mieux c’est.
Que l’on soit bien d’accord, les blogs musicaux et les influenceurs reçoivent chaque jour des dizaines voire des centaines de demandes.

Par conséquent, la dernière chose qu’ils souhaitent c’est de recevoir et de devoir lire un pavé à propos de votre musique. Surtout lors du premier contact.
En général, voici ce qu’il faut inclure dans votre email :
- Objet d’email clair et précis
- Salutations et compliment (montrez que vous connaissez bien le média)
- Présentation brève de votre projet musical
- Mise en avant de quelques faits notables et quelques mots à propos de ce que vous souhaitez promouvoir (album, chanson, vidéo, etc.)
- Objet de la demande et pourquoi vous plutôt qu’un autre
- Remerciements
- Liens (musique (en privé sur Soundcloud par exemple), bio, site, réseaux sociaux)

Je vous encourage vivement à être le plus spécifique possible, tout en évitant d’ennuyer votre interlocuteur. Vous devez raconter une histoire, certes, mais contentez-vous d’abord d’un pitch en une phrase. Soyez concis.
Bien entendu, restez poli, faites attention aux fautes d’orthographe (!) et n’ajoutez pas de pièce jointe à votre envoi (mp3, PDF ou autre). Donnez simplement le lien pour consulter votre dossier de presse et votre musique.

Enfin, rappelez-vous qu’il faut se mettre à la place du média.
Que veut le blog ou l’influenceur ? Que son partage soit populaire et l’aide à attirer plus de monde. Il est donc préférable de proposer du contenu qui :
- Est nouveau, voire exclusif à leur média
- Correspond aux goûts de leur communauté
- Provient d’un artiste qui connaît une croissance rapide
Plus vous réunissez d’éléments en votre faveur, plus vous avez de chances.

4. Relancez et relancez
Comme on le disait, les médias qui vous intéressent sont submergés par les demandes.

Ainsi, n’ayez pas peur d’envoyer une relance après une semaine ou deux si vous n’avez pas reçu de réponse.
En effet, il se peut qu’ils étaient juste trop occupés lors de votre premier envoi ou qu’ils aient oublié d’y répondre.
À ce titre, votre relance est aussi importante que le premier email que vous envoyez.
Contrairement à ce que vous pouvez penser, les relances marchent mais il ne faut pas non plus en abuser. Relancez 1 fois ou 2 fois, grand maximum.

En relançant, vous gardez le nom de votre projet musical au sommet de leur boîte de réception et vous augmentez ainsi les chances que votre message soit ouvert et pris en compte.
De quoi parler dans votre relance ? Demandez simplement à la personne si elle a eu l’occasion d’écouter votre projet musical et si son média serait intéressé par votre histoire.

Restez poli et respectueux, et remerciez-les dans tous les cas d’avoir pris le temps de vous lire.

Conclusion
Contacter des blogs musicaux et des influenceurs peut être un travail ingrat de par le fait que vous allez avoir un très faible nombre de réponses par rapport à votre nombre d’envois.

Cependant si vous persistez et que vous surmontez la peur du rejet, alors vous pourrez à terme récolter les fruits de votre dur labeur. N’abandonnez pas !

Une fois qu’un blogueur musical ou un influenceur a collaboré avec vous, mettez en avant le partenariat sur votre site, sur vos réseaux sociaux et remerciez l’intéressé.
Il ne vous reste plus qu’à utiliser cela comme un tremplin pour le reste de votre promo !

Musicalement,
Guillaume de Marketing Musical

Publicité
Delit Face Ads

Delit Face est un réseau social du groupe Delit Music France.
Vous avez besoin d'élargir l'impact de votre projet ou entreprise sur Delit Face?
Nous avons forcément une solution pour vous.

Remarque: Choisissez l'option "Devis sur Mesure".

Nouveauté 2020:
En tant que membre du réseau social Delit Face, vous bénéficiez d'encore plus d'avantages tels que, entre autres, une réduction de 50% sur tous les services Delit Music France.
Tous les demandes d'espaces publicitaires sont réalisées sur le site officiel de Delit Music.

Points de profil d’utilisateur

Vous êtes un habitué de Delit Face, désormais vos actions seront récompensés grâce aux points de crédits d'utilisateur de votre profil.
Chaque action exécutée sur Delit Face, vous fait gagner des points qui vous permettront d'avoir une publicité gratuite de votre projet  sur Delit Face, Info Music France, Delit Music France.

Les conditions:
- Pour bénéficier d'une publicité gratuite, vous devez avoir au minimum 5000 points.
- Ne pas avoir un contenu double sur votre profil.

À noté que chaque action exécutée sur Delit Face, vous fait gagner des points.
Exemple: Publier un projet, une image de profil ou de couverture, discuter avec un ami...

Sites officiels du groupe Delit Music:
www.infomusic.fr
www.delitmusic.fr
www.delitface.com

    Star’s Music

    Instruments de musique et matériel studio, sono, dj

    Le premier magasin de vente d’instruments de musique Star’s Music ouvre ses portes en 1977 sous la direction de M. Tallar, à Paris dans le quartier de Pigalle. Connus pour ses cabarets, le quartier de Pigalle est aujourd’hui un repère parisien pour les amateurs d’instruments de musique avec ses nombreux magasins de guitares neuves et d’occasion. Star’s Music est la plus grande enseigne d’instruments de musique dans ce quartier historique de Montmartre avec une superficie totale de 500 m².

    En 2000, le magasin est vendu à Guillard Musiques pour finalement être repris en février 2003 par la société TWEETER. La même compagnie redonnera ensuite une dynamique en ouvrant une boutique dédiée aux micros, une boutique dédiée à la guitare acoustique et une autre spécialisée dans la batterie.

    Fort d’un succès immédiat, ses dirigeants ont vite compris que la création et diffusion d’un catalogue à grande échelle seraient un moyen très efficace de communiquer dans toute la France. Ces supports papiers ont propulsé la vente à distance des instruments de musique et laissé une emprunte indélébile dans la mémoire des musiciens de l’époque.

    Il était donc tout à fait naturel de créer le site www.stars-music.fr dès 2003 à l’aube du commerce numérique. Au vu de l’expérience déjà acquise, le succès fut au rendez-vous.

    Star’s Music s’est ensuite implanté à Lyon en 2008 dans le quartier de Gerland, en ouvrant l’une des plus grandes surfaces de vente d’instruments de musique et matériel de sonorisation en France. Dans son expansion, Star’s Music s’installe aussi dans le centre de Lille en 2009, d’abord Boulevard Carnot, puis dans un magnifique espace de 500 m² situé rue des Arts. Dans le même temps, Star’s Music continue de développer sa boutique en ligne.

    Nos magasins:
    Nos magnifiques SUPERSTORES situés à PARIS, LILLE , LYON et TOULOUSE représentent à eux 4 le plus grand réseau de vente d’instruments de musique et d’audio en France.